Ystad - Moteur "réparé" / Hotellet "Anno 1793 Sekel Gården"

 

 

Arrivé à l'hôtel Sekel Gården j'ai tourné 10 fois en l'air et en arrière le pédalier et "l'embrayage" s'est libéré et le software a pu de nouveau s'initialiser.

Maintenant je me souviens, quand cette panne m'était arrivée dans le Schwarzwald en avril avec mon 1er moteur, j'avais aussi tourné à la main en arrière le pédalier mais de manière assez inconsciente.
Et l'assistance s'était remise. Mais pour le marchand de vélo c'était un motif d'échange standard du moteur sans la moindre des discussions.

En tournant à l'instant en arrière le pédalier on sentait et entendait les engrenages du moteur tourner, puis d'un coup plus rien.
Là j'avais compris qu'en remettant le contact ce serait bon. Il n'a alors pas hésité. Mais la roue-libre du moteur ne devrait jamais rester coincée.
D'ailleurs elle s'enclenche de rares fois avec un très sale clac métallique.

C'est une vieille bâtisse et le propriétaire a une... Hotchkiss de 1939. Il m'a dit que le Général De Gaulle avait circulé avec cette auto à la Libération dans Paris.

Demain et dimanche il y a des vents dépassant par rafales les 65 km/h et venant exactement de l'ouest. Alors que ma dernière route me conduit exactementa l'ouest. J'ai donc réservé de nouveau pour un prix ridicule deux nuits suivantes au Wandrarhem de Ystad qui a des stugor comme au camping. Je vais donc me reposer et tester le vélo électrifié et voir des monolithes. J'ai tout de même perdu la totalité de mes réservations faites sur booking.com ce matin avant la modification forcée de mon trajet.

S'il y a tempête c'est que deux fronts d'air, l'un chaud et l'autre froid sont en face l'un de l'autre. Comme prévu à partir de lundi le froid polaire est arrivé jusqu'au sud de la Suède.

Lundi j'aviserai pour rejoindre le ferry le plus proche à Trelleborg ou celui de Malmö. Je peux aussi prendre à Ystad le ferry et rentrer par la Pologne.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet