till Karlskrona och mina fräknar

Faire des vacances est épuisant. Très épuisant.

Chaque nouvelle impression se gave d'une bonne part de mon éveil et le soir, je peux subitement tomber assis dans le sommeil en tenant ce handy à là main et en rédigeant un posting.

Faire des vacances culturelles entre méandres et croisements anthropiques, même avec un vélo électrifié, est de très loin plus fatigant
que de faire entre 100 et 130 kilomètres quotidiens sur la route du Nordkapp dans la toundra avec un vélo à traction animale.

Faire un voyage comme cette expédition septentrionale d'automne vous fait aussi souvent virevolter de bonheurs en tristesses en bonheurs.
Une tirade arctique a vélo dans la toundra vous offre le bonheur régulé sans condition.

Quand on voyage avec un vélo électrifié on a certes le confort absolu d'une gondole de téléphérique, on a juste la tête dehors qui regarde,
et les jambes qui tournent exactement à 87 tours-minute. Le souffle est bas et stable comme dans un recumbent bike.

Aujourd'hui il va faire... jusqu'à 16° men vädret är blåsigt. J'aurai mes premières sueurs du voyage.
J'ai 86 kilomètres pour rejoindre Karlskrona. Apparemment le GPS m'a choisi une belle route, toujours le long de la Baltique mais dans les terres.

--------------

En suédois la Baltique se dit Östersjön, la Mer de l'Est, le "n" est l'article défini non neutre qui est postposé.
Mer, ce n'est qu'un mot pour de la flotte. Baltique est un mot pour une dénomination régionale humaine.
Alors que la Suède partage ses frontières maritimes avec les trois Pays Baltes sur au moins 500 kilomètres, elle voit cette mer comme la mer de l'est.
La Suède a aussi une mer à l'ouest, mais elle ne s'appelle pas Västersjön, mer de l'ouest mais Skagerrak et Kattegatt et Öresund >>>
De omgivande vattnen är Bottenviken och Bottenhavet och Östersjön i öster och söder, samt i sydväst Skagerrak, Kattegatt och Öresund.

Depuis la France on ne voit pas les Pays Baltes à l'est, mais l'Alsace.
En France "mer de l'est" ne peut rien signifier, puisqu'il y a à cette place le Rhin, qui n'est ni pour la France, ni pour l'Alsace le "Vater Rhein", le Père Rhin.
Pour la France le Rhin a été une zone de conflit guerrier. Mon grand-père était un passeur du Rhin et passait des juifs la nuit sur une barque de l'Allemagne vers l'Alsace pendant la 2WW.
Pour moi, je suis allé avec ma copine espagnole Carmen en Berliet de 1936 sur les berges du Rhin la nuit de la réunification des deux Allemagnes
et il y avait du nord au sud partout des éclairs et des explosions: c'était les 100aines de feux d'artifice des Allemands.
Du côté français, à l'ouest, le ciel était noir de la nuit. En phénoménologie proactive chacun attribue à la chose et à l'évènement un mot contenant un sens.
Pour moi, "Réunification" a la couleur d'une peur la nuit au bord du Rhin le regard à Öster.

Tout dépend de l'angle où on se place pour dire les choses. C'est ce que j'essaye de vous expliquer avec mon "jardinage phénoménologique".
Le langage n'est pas ce que vous croyez. Il ne donne qu'un sens aux choses à un temps donné, en un lieu donné, en des événements donnés,
le tout mixé dans un kaléidoscope culturel à giration autonome, induite ou manipulée par soi-même ou le pouvoir en place.

Car la culture assemble les cristaux dissemblables, et nous sommes tous des dissemblables.
Encore faut il vouloir et pouvoir voler de ses propres ailes au lieu de se contenter de ce confort morbide de se confondre.
Peu de gens savent voler. Ils se laissent bousculer dans un tuyau à courant d'air sans se poser de question sur son origine, sur son sens, sur son utilité et sur sa fonction.
Le "dare to be yourself" n'est pas ce qui est attendu dans une société organisée. Il faut mastiquer du langage au même rythme que tout le monde pour être joli.

Il n'y a pas de convecteur qui rassemble nos langages, il n'y a que des dictionnaires qui dictent une Gestalt qui peut aller dans du nationalisme, le système cardinal qui fait croire    aux gens    qu'ils parlent. Qu'ils se parlent. Mina fräknar är svart !

Mina fräknar.

Au Wandrarhem de Kalmar tout est bien rangé dans chaque chambre.
La hiérarchie des normes n'est qu'une convention entre des bavards.
Saint Exupéry dans Le Petit Prince: "L'Homme a besoin de pain et d'étoiles"... de bible et de coca-cola.

.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet