solnedgång i Visby - coucher de soleil à Visby

Demain à 16:15 le ferry m'emmène exactement dans cette direction à Oskarshamn sur le continent en Suède, là où se couche le soleil.

Autant le jardinage phénoménologique revêt pour moi une importance nécessaire - pour moi chacun des mot du langage est une inquiétude - autant le mystique est nécessaire dans ma démarche de désanthropisation de moi-même. C'est fou ce que nous sommes possédés par l'image que la culture nous a enseignée d'adopter sans esquive de nous-mêmes.

Ce n'est pas une coquetterie supplémentaire de clown de ma part. A avoir voulu les étés précédents dépasser cette dizaine de milliers de kilomètres autour du Cercle Polaire à vélo à traction animale, c'était avant tout pour retrouver la nature animale que tout un chacun a avec lui et qu'il méprise par éducation. Ne pas offrir à sa nature humaine sa dimension animale, c'est tout simplement rabaisser l'homme à son crottin.

Vous pouvez tour à tour demander à un Lapon ou à Greta Thunberg ce qu'ils en pensent. Greta Thunberg a exigé dans la manifestation mondiale de la jeunesse du 27 septembre 2019 pour le climat "I want you to panic". Le Lapon n'a jamais rien fait depuis des millénaires des cadences de la civilisation. Nous voyons bien le fossé phénoménologique du langage de FFF - Fridays For Future, et de celui des anthropisés à valeur civilisationnelle d'exemplarité.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet