7. avril 2021

De retour à la maison

Lire la suite...

Partage

22. mars 2021

Voir en direct l'éruption volcanique du mont Fagradal en Islande

 

Vous pouvez cliquer sur la photo et vivre en direct l'éruption du Fagradalsfjall qui était inerte depuis plus de 800 années, depuis le XIIIème siècle.

Quand vous agrandissez la photo diffusée en ligne par la TV islandaise, vous voyez sur les pentes à gauche et  à droite des centaines de promeneurs qui attendent leur salut éternel entre neige, fumées volcaniques et brouillard.

 

24h/24 on voit des gens circuler sur le côté droit de l'image, et donc toute la nuit avec des lampes de poche à Leds très blanches. Après 4 jours le volcan s'est construit en deuxième cratère.
Vous pouvez regarder sur YouTube une série de films pris par un drone, mais aussi à pieds à seulement quelques mètres du cratère !!!

L'étude scientifique de la pression de cette plus jeune roche basaltique d'Islande suggère que le magma provient d'une source très profonde, à près de 15 kilomètres sous la surface.
Un magma dit primaire c'est-à-dire en provenance directement du manteau terrestre supérieur, du jamais vu dans cette région depuis des milliers d'années.

En Islande il ne fait jamais froid, et les températures oscillent entre -3° et +8° entre l'hiver et l'été.
L'Islande est située exactement sous le Cercle Polaire, donc j'ai été de nombreuses fois bien plus haut sur la planète en étant à vélo à traction animale dans les Îles Lofoten et Vesterålen ou deux fois jusqu'au Nordkapp.

Lire la suite...

Partage

15. mars 2021

Covid-19 - Le compte-à-rebours a commencé - Rendez-vous en officine - AstraZeneca...

Le compte-à-rebours a commencé

Comme je suis comorbide socialement et politiquement depuis ma naissance, il n'était pas difficile de faire valoir mes droits à l'injection en officine.
Depuis Novembre 2019 je n'ai plus pu refaire d'expéditions arctiques à vélo en Finlande, Suède et Norvège.

Les contrats d’achats négociés avec les groupes pharmaceutiques par la Commission européenne incluent des clauses d’exonération de responsabilité selon lesquelles ils sont protégés juridiquement et ne doivent pas garantir l’efficacité de leurs produits, ni l’absence d’effets indésirables.

Lire la suite...

Partage

26. février 2021

Mon ADN scandinave et finlandais... élucide donc l'acuité de mon tropisme pour la Suède, la Norvège, la Finlande

<<< 15 août 2016. Ma deuxième conquête du Cap Nord
        à partir de Lübeck, puis en direct depuis Trelleborg.
                      2865 km en 26 jours de route.
                        La 1ère fois c'était en 2014.

 

Ecoutez "War" de Bob Marley, le plaidoyer contre le fascisme et l’immobilisme.

“Until the philosophy which holds one race superior and another inferior is finally and permanently discredited and abandoned, everywhere is war and until there are no longer first-class and second-class citizens of any nation, until the color of a man’s skin is of no more significance than the color of his eyes. And until the basic human rights are equally guaranteed to all without regard to race, there is war. And until that day, the dream of lasting peace, world citizenship, rule of international morality, will remain but a fleeting illusion to be pursued, but never attained… now everywhere is war.”

 

Lire la suite...

Partage

14. février 2021

La Forêt Arctique absorbe plus de CO2 que la forêt d'Amazonie et se régénère beaucoup moins vite à cause du réchauffement climatique

Ich war heute morgen wieder am Nordkapp auf meiner Lieblingsstraße bei meinen Landsleuten, dem allerletzten freien Volk in Europa, bei diesem Volk mit einer Heimat ober ohne begrenztes Vaterland.

Wegen des Gulf Streams nur minus 5°, im Innland nur minus 17°, also um 35° zu heiß wegen der Klima-Erwärmung, und die Renntiere sterben ab, da wegen der Regen um die Null° Temperaturen es eine dicke Kruste Eis über der Tundra gibt, anstatt eine dicke weiche Schneeschicht. Seit 10 Jahren haben die Renntiere deswegen im Durtchschnitt um 12 bis 18 Kilos abgenommen. Herdenweise muß abgeschlachtet werden, da die hungrigen Tiere zu schwach sind. Die Öko-Wirtschaft der Sámi ist dadurch höchstgefährdet und eine Kultur stirbt ab. Der arktische Wald nimmt viel mehr CO2 als der Urwald in Amazonien auf, und ist auch flächendeckend erheblich größer.

Vous pouvez agrandir les images et photos. Bilder und Photos können vergrößert werden.

-----------------------------

J'ai de nouveau été ce matin au Cap Nord sur ma route des plus préférées, chez mes compatriotes les Sámis, chez ce tout dernier peuple libre d'Europe, chez ce peuple sans patrie mais avec une terre nourricière.

A cause du Gulf Stream il n'y a que moins 5°, à l'intérieur des terres que moins 17°, donc 35° trop chaud à cause du réchauffement climatique.
Et les rennes meurent, parce qu'aux températures voisines de 0° il y a sur la toundra une grosse couche de glace au lieu d'une épaisse et molle couche de neige.
Depuis 10 ans les rennes ont perdu entre 12 et 18 kilos, et des troupeaux entiers doivent être abattus parce que les animaux sont trop faibles.
L'éco-économie responsable des Sámi est considérablement mise en danger et une culture se meurt.
La forêt arctique se régénère beaucoup moins vite à cause du réchauffement climatique,
mais il ne faut jamais oublier qu'elle absorbe bien plus de CO2 que la forêt vierge d'Amazonie.
En superficie la forêt arctique est beaucoup plus grande que celle d'Amazonie.

Lire la suite...

Partage

4. février 2021

Fahrradwege in Helsinki, und in Finland, Schweden und Norwegen

Ja, wenn man über Helsinki, Finland, und genauso über Schweden und Norwegen sprechen möchte, dann ist es dringend notwendig
- in eine höhere Dimension zu steigen,
- seine eurokontinentale Weltanschauung zu verlassen,
- und sein allgemeines Umgehen mit dem Nächsten Menschen umzuwälzen.

Erstens, gibt es überall bis zum Nordkapp, Fahrradwege, die wie der RS1, der einzige "Radschnellweg" Deutschlands gebaut sind.

Und auch in Lappland oberhalb des Polarkreises, wo es doch noch so was wie ein "Dorf" alle 50 bis 70 Kilometer gibt. Und natürlich mit Tunneln unter "fast" jeder Kreuzung, mit Brücken, usw...


Vous pouvez cliquer sur les images. Bild 1: Helsinki, evangelischer Dom, Helsingin tuomiokirkko, 2011.   Bild 2: Helsinki 2012

Lire la suite...

Partage

1. février 2021

Wenn ich wegen Covid-19 nicht mehr reisen darf, träumt es mir vom Leben zurück

@Radlerdelphin

Tu Dir keinen Zwang an,
Hab Mut,
Gib Dir Zeit,
Laß Bremser und Besserwisser hinter Dir,
Verpaß NIE Deine Träume !

Im beruflichen Leben schafft man es auch, eine Expedition mit dem Fahrrad zu unternehmen.

Als ich im Sommer 2008 in den Føroyar Inseln auf meinen eigenen 4 Rädern
mit meinem Vorkriegswagen Hotchkiss AM2, Jahrgang 1925, war,
traf ich in Tórshavn einen alten Mann mit 72, der von Wien mit seinem bio-Fahrrad bis dorthin geradelt war.
Also durch AT, D, FR, England, the Midlands, the Highlands und dann die Fähre in Thurso, Schottland.

Er nahm dann wieder die einzige Fähre, die Nörrona, die für den Nord-Atlantik gebaut ist,
um noch die Tour von Island zu machen, und dann hatte er wieder die ganze Strecke bis nach Wien zurückgespult,
wie er es mir später schrieb. Er war nur 11 Jahre jünger als mein Auto.

Auf dem Gepäckträger hatte dieser ehrwürdige und bescheidene Mann
nach hinten schießend zwei Krückstöcke aus Aluminium,
und tatsächlich humpelte er wie ein wackliger Greise, sobald er vom Fahrrad runter war.
Er erklärte mir, daß "seine beiden OPs mit künstlichen Hüftgelenken nicht so gelungen waren",
und daß "er so von seiner vor kurzem gestorbenen Frau hatte Abschied nehmen wollen".
Er sagte mir >>> "Auf dem Radl finde ich noch meine Balance".

Und ich versprach mir, wie Du jetzt, dann sofort im Inneren, aber noch ohne daran zu glauben,
daß ich in meinem Ruhestand das gleiche machen werde.
Aber 10 Jahre vor meinem Ruhestand hatte ich es auch mit dem Fahrrad zu reisen begonnen,
nachdem ich mit meinem Hotchkiss noch bis sehr weit oberhalb des Polarkreises
am westlichen Ende Finlands und in Nord-Norwegen fuhr.

Lire la suite...

Partage

31. janvier 2021

Mein Vorhaben für 2020 habe ich nicht erreicht

Mein Vorhaben war, zum dritten Mal bis zum Nordkapp von Trelleborg ab zu fahren, diesmal nicht mehr mit einem bio-Rad aber von einem Fahrtier gezogen. Finland, Schweden und Norwegen blieben leider 2020 für Gelegenheitspendler geschlossen.

So bin ich exakt in einem Jahr 11004 Kilometer und nur 37.267 hm gefahren (Sigma Cloud), zwischen dem Elsaßthal und dem Rheintalweg, zwischen den Hautes Vosges und dem Hoch-Schwarzwald, und in den Hautes Alpes.
Dabei verbrauchte ich für diese ganze Leistung nur 2,7 Wh pro Kilometer, weil ich ausschließlich mit Eco High 60% 30 nm auch in den bösesten Steigungen fahre (34/14-46).

Dank der App von @PeterMayer konnte ich die beiden Lichtfunktionen abschalten,
was wiederum bis 13 km pro Akku à 504 Wh offerierte.

Laut dem Sigma Cloud bin ich für diese Jahres-Distanz exakt 22,7 kmh im Schnitt gefahren, also auch oft so um die Abregelungsgrenze von 25,7 kmh, was den "kleineren" Verbrauch erklärt. Ich bin 67.

Diese 11004 km hatte mir der dritte Motor, der wunderbare STePS E8000 als Ersatz unter Garantie gegen die zwei vorigen E7000, geschenkt. (E7000 scheint von den 2021 Kollektionen weg zu sein)
Also technisch gesehen, habe ich sogar mehr als mein Vorhaben im Jahre 2020 erreicht.
(Vielleicht könnte einmal der EP8 auch als Garantie-Tausch in mein Husqvarna rein steigen... )

Mit dem langen Radstand ist der Husqvarna für Reise absolut prädestiniert, und mit seinem Bauhaus-Stil ein Treffer.
Wassily Kandinsky fährt also auch mit, und darf seelenruhig von seinem Stuhl abfallen und mittreten.

Partage

21. janvier 2021

Léon Lutz - Chasseur Cycliste, 5ème Division de Cavalerie - 7 novembre 1924

Mon blog de voyage, sans voyage depuis 1 an en FIN, SE et NO à cause du Covid, se transforme en blog, et en blog de voyage dans le temps. Quelle déchéance, même si j'ai fait 11.004 kilomètres en un an dans nos basses terres.   ------------------
Bon, aujourd'hui, 10 ans après la disparition de mon tout dernier parent, je me suis décidé à descendre de mon armoire, caché derrière des soupières, mon seul et unique héritage de mes parents tenu dans cette boîte de 34X26X10 contenant tous les papiers de famille du côté maternel qui remontent jusqu'à 1763. Quand je devais préparer strictement tout seul et sans l'aide de personne les obsèques du père, il y avait en évidence cette boîte sur la table de la salle à manger, peut-être pour que je la sauve. C'est la 1ère fois que j'ouvre cette boîte, il n'y a que du papier, pas de lingots.

En commençant à l'éplucher je découvre déjà pourquoi je fais tellement de vélo. C'est dans les gènes. D'ailleurs je viens d'envoyer justement aujourd'hui à MyHeritage à Houston, Texas, mes frottis des deux joues pour un test ADN. On y verra sûrement beaucoup de choses qui me diront qui je suis et surtout qui je ne suis pas et nous ferons ainsi un peu parler l'épigénétique et voir si j'ai le gène FKBP5 gonflé. Sourire. J'espère aussi que les origines danoises, OEsterborstel Tellingstedt dans le Dithmarschen, et écossaises, Aberdeen, du côté de ma grand-mère paternelle seront surlignées en tout grand.

Le frère de Léon, mon grand-père Lambert Lutz était aussi Chasseur Cycliste et était allé faire son service militaire à Berlin en 1920 sous les ordres du Ministre des Armées, le Général Charles Nollet qui avait pour mission d'observer la non-remilitarisation et le désarmement de l'Allemagne conformément aux Articles du Traité der Versailles. Mais Lambert était allé comme Chasseur Cycliste avec un poste à galène sur le porte-bagage du vélo car il était responsable de la TSF de campagne. Obeba m'avait expliqué qu'il avait une énorme cape noire en moleskine étanche, qui lui descendait presque sur les pieds, et qu'il s'en servait comme d'une voile en mettant le coude gauche ou le coude droit bien à l'extérieur. Vous pouvez cliquer sur l'image de droite.   

 

Comme mon grand-père paternel qui était Passeur du Rhin dans le Ried de Baltzenheim pour sauver des Juifs, mon grand-père Lambert Lutz était dans la Résistance (Widerstand gegen die Nazis) dès le début de la 2ème guerre mondiale dans le Réseau du Crédit Mutuel actif contre l'occupation nazie. A gauche vous avez sa carte d'identité qui lui avait été délivrée 6 mois avant la fin de la guerre le 30 novembre 1944 par les FFI - Forces Françaises de l'Intérieur. Bien qu'il ait obtenu son Permis de conduire des automobiles en 1935 il ne se déplaçait qu'à vélo entre Strasbourg, Wasselonne, Dimbsthal et Saverne. De là vient mon caractère d'insoumis.

Ci-dessous la Fahrrad-Karte,
le "Permis de conduire les Vélocipèdes", délivrée le 15 avril 1897 pour l'usage du vélocipède de l'un de mes ancêtres par le Praesidium de la Police Impériale du Kaiser Wilhelm (l'Alsace étant annexée une 1ère fois par l'Allemagne de 1870 à 1918). C'est en fait un livret de 8 pages avec 22 § rappelant au cycliste ses devoirs pour la circulation sur des routes, des chemins et des places publiques. Cette Polizeiverordnung - Ordonnance de Police se réfère au Décret du 22 Décembre 1789 et à la Loi du 28 Pluviôse An VIII (17 février 1800) !!!

En une ligne, 2 dates et exactement 10 mots nous avons l'abolition de la royauté. Ce qui est encore plus drôle est que ce Dokument impérial officiel du Kaiser Wilhelm n'a pas converti la date républicaine; en 1897 le Kaiser ne pensait pas encore à son exil dans le Château de Huis Doorn... qui était... la propriété de mes ancêtres sous la République batave, ce qui avait encore valu une intervention au Reichstag impérial allemand vers 1890 pour en demander la restitution à ma famille .

                                                                       Vous pouvez cliquer sur cette image >>>

Ci-dessous le Permis de Conduire les Automobiles de mon grand-père daté du 19 août 1935.

Partage

20. janvier 2021

till Obernai

Demain, le 21 janvier, le soleil se lève de nouveau au Nordkapp après 2 mois et demi de sommeil.
Au Nordkapp on passe de 0 à 4h09 de jour du 21 au 31 janvier.
A Strasbourg on passe de 8h57 à 9h24 de jour pour la même période, avec un gain de 27 minutes.

Partage

22. décembre 2020

11.000 Kilomètres du 22 XII 2019 au 22 XII 2020

Joyeuses fêtes et Joyeuses vaccinations pour la Nouvelle Année 2021

Partage

28. novembre 2020

28 XI 2020 lock-down allégé - première sortie dans 1 rayon de 20 kilomètres

 

 

 

 

 

 

 

Mon safari des égouts du lock-down 1.0 m'avait permis de faire 924 kilomètres,
en toute légalité dans un rayon de 1 kilomètre et en 1 heure par jour.
Mon safari des égouts du lock-down 2.0, qui était plus court,
m'avait permis de faire 621 kilomètres dans les mêmes conditions.

A partir de ce jour le 28 XI 2020 nous avons le droit de faire un tour
dans un rayon de 20 kilomètres en 3 heures.
Comme toujours, Mode d'assistance sur Eco.
L'ordinateur-gps Rox 12.0 de Sigma a parfaitement montré et enregistré les données physiques, électriques et du trajet,
mais s'est totalement fourvoyé sur le dernier 1/3 et n'a jamais su recalculer. Ici je connais la route, ailleurs ce serait la cata.

Comme vous le voyez sur l'ombre du vélo, à midi le soleil est à 45° comme à midi en été au Nordkapp que strictement rien ne remplacera jamais.

Je ne suis pas allé aujourd'hui manifester contre la Loi Sécurité Globale, je manifeste en ligne depuis le 06 VI 06
et d'après les statistiques de mon hébergeur mon site d'analyse RzM67 est visité un tout petit peu moins de 1 million de fois par an.
Et si vous cherchez sur Google >>> dumping humain mon site est de nouveau en page 1 tout en haut, comme pour beaucoup d'items.

 

Partage

17. novembre 2020

10.000 kilomètres depuis le 22 XII 2019 et 13.900 kilomètres depuis le 30 IV 2019

 

 

Je suis en retard pour knacker la barre de 10.000 kilomètres réalisés avec ce moteur Shimano STePS E8000
à cause d'empêchements durant le mois d'octobre et maintenant à cause du Lockdown 2.0.

Je fais de nouveau depuis le confinement un peu plus de 23 kilomètres
- chaque jour
- en exactement 1 heure
- et dans un rayon de 1 kilomètre
sur le parcours de mon deuxième Safari des égouts.

Lors du 1er confinement j'avais fait 964 kilomètres entre deux égouts.


Pour collecter toutes les données physiques, mécaniques et électriques le Sigma Rox 12.0 est excellent.
Mais comme gps, c'est une merde, les forums allemands perdent aussi leur patience.
Sa batterie est déjà morte en 8 mois d'utilisation et n'a plus qu'une autonomie de 4 heures.

Avec le Cloud de Sigma où toutes mes sorties sont téléchargées et enregistrées
et avec le nombre de charges totales de mes 3 accus
j'ai constaté que je ne consomme que... 2,7 Wh au Kilomètre.
C'est plus qu'excellent !

Je suis donc toujours un sportif et j'ai perdu 16 kilos depuis le 22 XII 2019 et mon objectif c'est 20 pour 21.

Partage

13. septembre 2020

9000 km depuis le 22 XII 2019 - 178 km aujourd'hui, boucle Lauterbourg-Neuburg am Rhein-Neuried - 12900 km depuis Mai 2019

Depuis la fin du confinement, le 15 juin 2020, j'ai fait exactement 4000 kilomètres en exactement 3 mois.

 

Comme écrit hier, j'ai depuis cet été une forme éblouissante que je n'avais jamais eue et encore moins lors de mon expédition Nordkapp 2.0 de 2016 avec un vélo à traction animale où j'avais fait 2865 km sur 26 jours de route en 5 semaines. Pour toutes mes expéditions arctiques à vélo je n'avais pas la forme, j'avais la rage, et avec le recul, je me rends compte aussi beaucoup de souffrance. Je faisais des étapes de 100 à 130 km par jour, mais en 10 à 11 heures de route. Je m'arrêtais tout le temps. Je lambinais, jusqu'à midi ou une heure de l'après-midi, c'était horrible

 

Aujourd'hui j'ai fait 178 kilomètres en 7h45 de route et 23 km/h de moyenne, le moteur était toujours à la limite de coupure des 25 km/h. Pour Nordkapp 2.0 j'avais 16,36 km/h de moyenne pour tout le voyage, ce qui était tout de même très bien avec ma remorque chargée à 63 ans.

La carte Komoot vous montre le parcours réel enregistré et téléchargé sur Komoot par le gps Sigma Rox 12.0
De Strasbourg à Lauterbourg il a été incapable de me guider sur la voie cycliste européenne E15 et voulait m'envoyer balader à chaque fois aux antipodes. Pour le routing in situ ce gps est totalement incapable. Mais heureusement il y a les panneaux. Sigma vient de mettre en ligne un nouvel "update", mais il n'y a strictement aucune amélioration du côté du gps dans sa fonction de meneur. Le gps dans sa fonction d'enregistreur a toujours été excellent.

Aujourd'hui je n'ai consommé qu'un accu plus 1/2 du 2ème. Consommation exacte: 677 Wh ou bien 3,8 Wh au Kilomètre, en sachant qu'un accu de 504 Wh ne donne que 413 Wh puis il coupe.
Je n'avais tout la journée que de la piste cyclable.

Aujourd'hui j'ai fait 9000 km depuis le 22 XII 2019, et 12900 km depuis mai 2019 où j'avais acheté ce vélo électrifié Husqvarna. Avec ce 3ème moteur, le E8000 - à la place du E7000 que Shimano a quasiment ressorti en cachette du marché pour vices incurables - c'est une excellente machine à en découdre avec les éléments.

Depuis le 31 août j'ai fait 983 kilomètres en 10 jours de route sur 13 jours.

A Lauterbourg j'ai mangé des cuisses de grenouilles à la crème et aux oignons. Les meilleures que je n'ai jamais mangées.

Aujourd'hui j'ai traversé 4 fois le Rhin. La première fois sur le pont en fer de Beinheim que le Kaiser Wilhelm nous avait fait construire. Ce pont fête aujourd'hui ses 125 ans. Puis je suis revenu en France depuis Plittersdorf avec le bac sans moteur et accroché à un câble, qui ne se déplace qu'en dérivant de biais grâce à la force du courant du Rhin. Puis au nord de l'Alsace après Lauterbourg, complètement an Allemagne entre les Länder du Pays de Bade et de la Rhénanie-Palatinat j'ai pris le bac à Neuburg am Rhein. Curieusement les bacs sont payants en Allemagne et gratuits en France. Tous les bacs le long de l'Alsace sont la propriété de l’État français et nécessaires aux 80.000 travailleurs frontaliers alsaciens.

Le Rhin est vraiment étroit après Seltz quand on monte au nord. Ça devrait être le contraire avec toutes les rivières qui s'y jettent entre Strasbourg et Lauterbourg.

Comme j'étais en pleine forme, au lieu de rentrer en France directement par le pont entre Kehl et Strasbourg, je suis encore allé au sud à Neuried pour manger ma tarte flambée au Forum BAAL Novo de l'Eurodistrict côté allemand, et j'ai traversé le Rhin sur le barrage hydraulique à 13 kilomètres au sud de Strasbourg.

A défaut du coucher de soleil au Nordkapp, je vous offre le cocher de soleil au Rohrschollen. Le soleil se couche du côté français à cette latitude.

Lire la suite...

Partage

11. septembre 2020

D'un regard à l'autre - Gambsheim Offenburg Pont Pflimlin

 

 

 

 

Quand on a fait 13.000 kilomètres autour du Cercle Polaire, on sait d'où vient le regard.

Je suis allé début juillet à Bâle voir l'exposition du peintre Edward Hopper.

Lire la suite...

Partage

8. septembre 2020

Cri d'alerte de la marmotte d'Alsace à La Rothlach en montant au Champ du Feu


Post optimisé pour écran 16/9

Bien que tripatride avec mes trois patries d'adoption, la Finlande, la Suède et la Norvège qui sont fermées depuis janvier à cause du Covid-19, mon cycle d'expéditions arctiques et nordiques à vélo à traction animale et depuis l'automne 2019 à vélo électrifié est interrompu par un tricotage dans la plaine d'Alsace et la plaine du Pays de Bade entre les Vosges et la Forêt Noire par dessus le Rhin. J'ai assez rapidement commencé à apprécier ce confinement géographique et c'est assez drôle d'être à chaque fois sur un sommet et de regarder la ligne noire des Vosges ou la ligne verte du Schwarzwald.

D'un point de vue de cycliste il est un peu plus facile de monter du côté "rive-gauche" que du côté de la Forêt-Noire qui est plus abrupt. Je n'avais aujourd'hui pas plus de 12% alors là-bas on est vite au-dessus de 14% et le 18% n'est pas rare. Mais au moins les Vosges et la Forêt Noire sont bien rangées le long du Rhin, on sait toujours où est le Nord. Juste à Nordkapp on retrouve cette même quiétude sans point d'interrogation. Je vous garantis, ça pose son homme.

Dans la montée de La Rothlach j'avais subitement entendu de loin des sifflements courts et aigus que je ne parvenais pas à identifier, que j'avais pourtant déjà entendus dans ma vie. Et hoplà, dans la clairière chauve plein sud j'ai vu des marmottes qui sont vite allées se cacher dans leurs terriers. Ce sont des marmottes d'Alsace très rares localisées juste dans cette zone. C'est la première fois que j'en vois en Alsace. A défaut de rennes j'ai des marmottes qui courent tout autant dans tous les sens. Mais les rennes sont réputés pour être les animaux à bois les plus idiots de la planète. En Laponie les Sámis m'avaient toujours dit que les rennes prenaient ma remorque pour un loup. 

Quand on se trouve sur les versants des montagnes de part et d'autre du Rhin on voit exactement sur le flanc opposé une énorme carrière de grès, celle de Saint-Nabor ou, côté "rive droite", une énorme carrière de granit celle de Seebach sous le Hornisgrinde. Ce sont mes repères géodésiques de cycliste pour mesurer la terre, à défaut des Lofoten, de Umbukta ou de Nordkapp. Il est curieux que des autorisations d'exploitation aient été délivrées pour des carrières que l'on peut voir à 100 kilomètres de distance dénaturer la ligne.

Avec cette pente qui ne dépassait jamais 12% mes jugulaires n'ont pas battu très fortement jusqu'à donner la sensation qu'elles sont audibles, contrairement aux montées dans la Forêt Noire, dans les fjords de Norvège ou du tunnel à -218 mètres sous la mer avant Nordkapp. Je n'ai pratiquement eu que de la piste cyclable depuis Strasbourg et surtout aucun connard à moto, en montagne, parce que l'on peut choisir une minuscule route goudronnée dans la montée depuis Rosheim en passant à hauteur de Grendelbruch par La Rothlach. La route était si belle que je l'ai exactement reprise pour le retour. Aujourd'hui j'ai consommé 674 Wh pour une virée de 119 km avec un D+ de 1240 mètres, soit 5,6 Wh au Kilomètre avec assistance Eco High ou un maximum de 60% ou 30 Nm en réalité jamais atteints selon mon compteur. Depuis le 22 XII 2019 j'ai fait 8618 kilomètres.

Le Col du Champ du Feu est à 1099 mètres d'altitude et le Hornisgrinde d'en face est à 1164 mètres.

Lire la suite...

Partage

5. septembre 2020

162 km - 4,1 Wh au Km - 663 Wh pour la boucle Kehl Breisach Marckolsheim - 6 heures 58 de route

 

Ma consommation est un peu plus élevée que pour ma virée précédente. J'avais du vent debout de 25 km/h jusqu'à Breisach.

 

Ce vent du Sud ne m'a pas poussé pour remonter au nord du côté alsacien parce que la très longue piste cyclable rectiligne le long du Canal du Rhône au Rhin est totalement protégée tout le long d'arbres et de buissons à droite et à gauche.

J'ai sillonné la région viticole du Kaiserstuhl sur le versant ouest de la Forât Noire qui est bien mieux exposée au soleil que la région viticole alsacienne sur le versant est des Vosges.

Une fois seulement j'avais fait une étape de plus de 160 kilomètres lors de mes expéditions arctiques en vélo droit à traction animale.

Avec ma remorque chargée je faisais mes étapes quotidiennes de 130 kilomètres en 10 à 11 heures sur la route car je lambinais, faisais tout le temps des pauses et souffrais tout de même physiquement tout le temps, mais il me fallait aller deux fois au Cap Nord et plusieurs fois dans les Lofoten et les Vesterålen.

Avec ce vélo électrifié je peux faire sans pause 90 kilomètres. Je suis une vraie locomotive à vapeur.

Des étapes de 200 kilomètres par jour sont maintenant envisageables pour moi. La selle et les poignées ne font plus mal et le mental n'est pas affecté. Même par plus de 30° je n'ai pas de gourde. Je mange deux pommes. Et je ne pense à rien. Après 130 kilomètres on commence tout de même à avoir envie que ça s'arrête, mais peut-être parce que je ne suis pas cet été en expédition en FIN, NO et SE à cause du Covid-19.

Hier, j'ai vu les premières colchiques. J'ai eu un excellent été en Alsace et au Pays de Bade.

Lire la suite...

Partage

2. septembre 2020

122 km - 3,4 Wh au Km - 1 accu - 412 Wh pour la boucle Renchen Rastatt Seltz Offendorf

Le bac de Seltz avance latéralement d'une rive à l'autre en positionnant ses gouvernails, pour qu'il se mette un peu en biais pour faire prise avec le courant du Rhin et aller à la dérive. Le Rhin est a cet endroit aussi plus étroit et plus fort. Le bac est maintenu en amont par un câble d'acier. Il n'a pas de moteur et est totalement silencieux.

Il semble que je commence de nouveau à faire systématiquement tous les 2 jours des boucles de plus de 120 kilomètres. Aujourd'hui je suis resté dans le Rhein-Thalweg - le thalweg du Rhin.

Toujours en assistance Eco High, donc avec les manivelles de 160 mm au lieu de 175, je suis assisté au maximum en dessous de 30% et de 60 Nm comme expliqué dans mon posting précédent.

Sur mon compteur-gps Sigma Rox 12.0 -  qui est dans sa fonction gps de pilotage une merde pour faire du routing in situ ou qui ne sait jamais recalculer sa route - je vois que tout au long du parcours je suis assisté entre ~~ 11 et 15%. Le Rox 12.0 est connecté en bluetooth avec mon vélo électrifié.

Par contre, c'est un excellent gps enregistreur, mais on ne peut pas voyager avec. Après mes virées je télécharge sur Komoot mes ballades comme vous le voyez. Là, la fonction gps dans sa qualité de suiveur est excellente et toutes les données physiques du parcours et du cycliste sont enregistrée scrupuleusement. C'est un jouet pour les performers, mais pas pour les voyageurs.

 

Pour l'instant, je roule avec mes parcours préparés minutieusement en ligne sur Komoot qui se téléchargent sur le Rox 12.0 uniquement par le wifi. Pour voyager il me faudra reprendre le Garmin Zümo 220 de moto configurable pour vélo. Mais celui-ci fonctionne avec des vraies cartes et pas avec OSM - Open Street Map comme le Rox 12.0

Un accu a juste suffi pour 122 km, de porte à porte. Un accu Shimano de 504 Wh ne délivre en réalité que 413 Wh quand il fait chaud. En hiver, c'est 30% en moins. J'en ai 3 en cas de voyage, comme en octobre 2019 en Finlande et en Suède avec le 1er moteur Shimano le E7000. Là c'est le 3ème moteur, mais le E8000 et je suis presque à 8500 km depuis le 22 XII 2019. Il semble que Shimano ait retiré le E7000 de la vente, enfin mon marchand m'avait dit qu'il a changé plus de 50 moteurs E7000 sous garantie et remplacés avec le E8000.

 

Lire la suite...

Partage

1. septembre 2020

140 km - D+ 1460 mètres - assistance Eco High 60% et 30 Nm - Zuflucht Alexanderschanze Kniebis Löcherbergwasen

 

Hier j'ai fait ma plus longue virée avec mon vélo électrifié et avec la remorque chargée comme lors des expéditions arctiques pour tester sa capacité et la mienne avec la petite assistance Eco High qui ajoute un maximum de 60% et de 30% à ce que je donne avec les pieds.

En réalité avec Eco High je ne suis même pas assisté jusqu'à 60% ou 30 Nm, parce que j'ai des manivelles de 160 mm au lieu de 175, le capteur de pression a donc moins je pression sur l'axe. Je préfère des manivelles plus courtes et je mouline en montée à 98 rpm. Les moteurs Bosch sont encore paramétrables avec la longueur des manivelles.

J'ai fait deux cols, celui de la Alexanderschanze par la terrible Zuflucht et celui du Löcherberg. La Zuflucht a une montée entre 18 et 20%, comme les fjords norvégiens que j'ai gravis avec la même remorque chargée mais avec un vélo à traction animale.

En Norvège les montées depuis les fjords commencent au niveau de la mer, mais je n'en ai jamais faites qui dépassent les 1200 mètres. Le test d'hier était destiné à voir et comparer.

Il y a encore 4 ans, j'ai fait le même parcours qu'hier mais avec mon vélo à traction animale Simplon Kagu HD à roues de 26". Avec le Husqvarna j'ai un plateau de 34 et une cassette de 11V / 14 15 16 17 - 19 21 24 28 32 37 46. C'est une K7 personnelle que j'ai panachée avec deux cassettes Shimano: une cassette VTT allant jusqu'à 46 dents et une cassette de vélo de course aux rapports serrés allant de 14 à 28 dents. Jusque vers 6 à 7% de montée je vais jusqu'au pignon 19. Les 5 premiers rapports serrés en vert me servent quasiment sur toute topographie, les pignons bleus me servent en montagne. Avec les pignons verts je suis toujours au seuil de coupure du moteur à 25,7 km/h et mes moyennes d'une virée sans montagne de plus de 100 km sont toujours au-dessus de 23,5 km/h. En n'utilisant plus que l'assistance réduite Eco High, à 18, 19 ou 20% de pente je ne suis jamais en-dessous de 9km/h tout chargé, soit le double de la vitesse quand j'avais fait les graves montées du Cap Nord ou dans les Lofoten ou les fjords norvégiens. Quand j'utilisais encore il y a 3 semaines l'assistance Trial High qui va jusqu'au maximum de 300% et de 70 Nm, ou Boost qui est toujours à 300% et 70Nm, je faisais les mêmes montées entre 18 et 21 km/h, mais la batterie se vidait bien vite.


Ma consommation électrique actuelle pour cette virée suite à mon énorme entrainement depuis le 22 XII 2019:

  1. Accu n°1: 417 Wh, jusqu'à 47,3 km, altitude 898 mètres, pente entre 18 et 20%, presque arrivé au du col Alexanderschanze situé à 950 mètres depuis 130 mètres.
  2. Accu n°2: 384 Wh, 93 km avec deuxième col raide à 739 mètres en partant de 334 mètres.
  3. Moyenne de consommation 5,7 Wh par kilomètre sur tout le parcours, c'est excellent avec les conditions et mon PTAC.

Si je ne fais pas de montagne ma consommation oscille entre 3,2 et 4,2 Wh par kilomètre avec une moyenne au-dessus de 23,5 km/h. Évidemment avec 8000 km depuis le 22 XII 19, je suis top-fit. Je peux donc faire des virées journalières de 130 km en 5 heures, c'est ça le plaisir du vélo électrifié. Pour rappel, j'ai conquis la 2ème fois en 2016 le Cap Nord en ayant fait tout chargé 2865 km en 26 jours de route étalés sur 5 semaines. Donc 110 km par jour mais chaque jour entre 10 et 11 heures sur la route à lambiner, faire des pauses, mais avec tout de même 16,36 km/h de moyenne sur toute l'expédition. Avec ce vélo électrifié je me rends compte de la souffrance et de la rage d'y arriver que j'avais eues pendant toutes mes expéditions arctiques. Avec le VAE ce n'est que du plaisir, même avec une assistance économique. Et depuis le 22 XII 19 j'ai perdu 16 kilos, bien que la masse musculaire soit plus lourde.

 

 

Lire la suite...

Partage

27. août 2020

Le Hornisgrinde - 8000 kilomètres depuis le 22 XII 2019 - 11900 kilomètres depuis le 31 V 2019

Depuis Strasbourg, la Plaine d'Alsace, les Vosges nous voyons sur la ligne de crêtes de la Forêt Noire l'antenne de TV sur le Hornisgrinde, le point le plus haut de la Forêt Noire du nord.

Je n'y avais jamais été de ma vie, me contentant comme Strasbourgeois de cette normalité qui situe le sens à notre orientation. En le voyant depuis ma naissance il y a presque 67 ans on sait qui on est. On n'est pas là-bas.
Je plains les gens qui n'ont qu'un horizon comme modèle dans la Brie ou la Beauce, qui n'ont aucun repère pour savoir qui il sont à perte de vue quelque part entre des centaines de kilomètres d'épis de maïs.

Pour couronner mes 8000 kilomètres avec ce 3ème et définitif moteur STePS E8000 de mon vélo électrifié Husqvarna GT2, j'ai donc fait l'ascension de notre Chimborazo à nous, le Hornisgrinde. Le Chimborazo à nous, car nous, depuis l'Alsace, nous lui faisons face, les allemands du Pays de Bade ne le voient que latéralement du coin de l'oeil. Le Hornisgrinde nous confère de la perspective à notre jauge.

Les pentes ouest de la Forêt-Noire sont toujours très abruptes à la différence de celles de Vosges. Je suis tellement en bonne forme que depuis 2 semaines je n'utilise plus jamais l'assistance variable Trail qui module de quelques pour-cents jusqu'à 300% à 70 Nm et qui lisse le relief de la route dans une très grande proportion. Grâce à l'adaptativité du mode Trail, la consommation électrique reste vraiment basse. Mais grâce à ma forme de ma deuxième expédition au Nordkapp de 2016 totalement retrouvée, je n'utilise depuis 2 semaines plus rien d'autre que l'assistance Eco High qui offre au maximum 60% d'assistance à 30 Nm en pic. Je roule évidemment plus lentement dans les très grosses montées au-dessus de 10%. Sur mon display je peux suivre en temps réel la puissance instantanée délivrée et elle n'atteint jamais la moitié avec un pédalage rapide vers ~~91 rpm. Je dois donc être réellement assisté à 30% au maximum de ce que je donne moi-même et au maximum à 15 Nm. De toutes façons depuis l'époque de mon vélo couché avec lequel je suis allé la 1ère fois au Nordkapp, je ne pédale plus jamais dans la violence mais je mouline comme un hamster. A en croiser les milliers de cyclistes, je peux affirmer que seulement 5% savent pédaler, il faut mouliner pour ne pas abimer corps, coeur et santé. Et quand on voit leurs postures, toutes à l'opposé de l'ergonomie, c'est à gerber.

Hier j'ai donc fait 137,8 kilomètres avec un D+ total de 1410 mètres en ne consommant que 706,4 Wh ou 5,1 Wh au kilomètre avec un très fort vent debout pour rejoindre Strasbourg qui s'était levé sur le dernier tiers. Pour la locomotion, les accus Shimano de 504 Wh ne délivrent que 413 Wh - quand on a coupé dans l'application la fonction éclairage - puis il s'éteignent. Le vélo électrifié avec encore 2 accus dans les sacoches "au cas où" et avec l'outillage de secours pèse ~~35 kilos. 5,1 Wh au kilomètre peuvent être qualifiés de faible consommation pour un D+ de 1410 mètres et une moyenne de 20,4 kmh sur 137 kilomètres. Le Husqvarna qui a un empattement "très" long est très stable et idéal pour les très longs trekkings et les voyages. L'empattement court est un argument pour les VTT car il permet une très grande maniabilité entre les sapins et les rochets, mais personne sur les forums dédiés n'a jamais parlé de l'empattement long comme qualité essentielle pour vélo de voyage. Voilà.

Le compteur-gps Rox 12.0 Sigma que j'ai tellement décrié, parce qu'il ne sait jamais faire in situ un routing et parce qu'il ne sait jamais recalculer un parcours, est par contre un excellent gps suiveur qui enregistre au millimètre le parcours réalisé que je peux alors analyser sur le site en ligne Komoot. Sur les forums allemands dédiés on n 'arrête pas de lire les plaintes des utilisateurs du Rox 12.0 depuis 2 ans, depuis sa mise sur le marché, et les différents updates ne sont jamais parvenus à l'ordonner. Les rumeurs disent même que Sigma pense à abandonner le produit et peut-être à sortir un Rox 13. A ~~400 € le prix du Rox 12.0 c'est une insulte au consommateurs. Seul le routing à partir du site en ligne Komoot est bon, mais on ne peut récupérer le tracé qu'à partir d'une connection wifi. Idem pour le routing depuis Komoot sur le téléphone. Le Rox 12.0 qui communique avec le moteur Shimano par Bluetooth n'est pas capable de communiquer par Android. De toute façon le routing élaboré sur Komoot à partir du téléphone est tout autant désastreux que le routing effectué directement sur le Rox 12.0. Pour voyager je devrai donc toujours utiliser mon Garmin Zümo de moto, vieux de plus de 10 ans, mais configurable pour vélos ou piétons.

Mes trois pays où je vis, NO, SE et FIN, restent fermés complètement ou régionalement au moins jusque fin décembre 2020 à cause du Covid-19
et même les ferries ne voyagent qu'avec des camions pour le fret... lui-même très ralenti.
Ce sera la 1ère fois depuis 2006 que je ne pars pas en vacances.

Lire la suite...

Partage

- page 1 de 2