Léon Lutz - Chasseur Cycliste, 5ème Division de Cavalerie - 7 novembre 1924

Mon blog de voyage, sans voyage depuis 1 an en FIN, SE et NO à cause du Covid, se transforme en blog, et en blog de voyage dans le temps. Quelle déchéance, même si j'ai fait 11.004 kilomètres en un an dans nos basses terres.   ------------------
Bon, aujourd'hui, 10 ans après la disparition de mon tout dernier parent, je me suis décidé à descendre de mon armoire, caché derrière des soupières, mon seul et unique héritage de mes parents tenu dans cette boîte de 34X26X10 contenant tous les papiers de famille du côté maternel qui remontent jusqu'à 1763. Quand je devais préparer strictement tout seul et sans l'aide de personne les obsèques du père, il y avait en évidence cette boîte sur la table de la salle à manger, peut-être pour que je la sauve. C'est la 1ère fois que j'ouvre cette boîte, il n'y a que du papier, pas de lingots.

En commençant à l'éplucher je découvre déjà pourquoi je fais tellement de vélo. C'est dans les gènes. D'ailleurs je viens d'envoyer justement aujourd'hui à MyHeritage à Houston, Texas, mes frottis des deux joues pour un test ADN. On y verra sûrement beaucoup de choses qui me diront qui je suis et surtout qui je ne suis pas et nous ferons ainsi un peu parler l'épigénétique et voir si j'ai le gène FKBP5 gonflé. Sourire. J'espère aussi que les origines danoises, OEsterborstel Tellingstedt dans le Dithmarschen, et écossaises, Aberdeen, du côté de ma grand-mère paternelle seront surlignées en tout grand.

Le frère de Léon, mon grand-père Lambert Lutz était aussi Chasseur Cycliste et était allé faire son service militaire à Berlin en 1920 sous les ordres du Ministre des Armées, le Général Charles Nollet qui avait pour mission d'observer la non-remilitarisation et le désarmement de l'Allemagne conformément aux Articles du Traité der Versailles. Mais Lambert était allé comme Chasseur Cycliste avec un poste à galène sur le porte-bagage du vélo car il était responsable de la TSF de campagne. Obeba m'avait expliqué qu'il avait une énorme cape noire en moleskine étanche, qui lui descendait presque sur les pieds, et qu'il s'en servait comme d'une voile en mettant le coude gauche ou le coude droit bien à l'extérieur. Vous pouvez cliquer sur l'image de droite.   

 

Comme mon grand-père paternel qui était Passeur du Rhin dans le Ried de Baltzenheim pour sauver des Juifs, mon grand-père Lambert Lutz était dans la Résistance (Widerstand gegen die Nazis) dès le début de la 2ème guerre mondiale dans le Réseau du Crédit Mutuel actif contre l'occupation nazie. A gauche vous avez sa carte d'identité qui lui avait été délivrée 6 mois avant la fin de la guerre le 30 novembre 1944 par les FFI - Forces Françaises de l'Intérieur. Bien qu'il ait obtenu son Permis de conduire des automobiles en 1935 il ne se déplaçait qu'à vélo entre Strasbourg, Wasselonne, Dimbsthal et Saverne. De là vient mon caractère d'insoumis.

Ci-dessous la Fahrrad-Karte,
le "Permis de conduire les Vélocipèdes", délivrée le 15 avril 1897 pour l'usage du vélocipède de l'un de mes ancêtres par le Praesidium de la Police Impériale du Kaiser Wilhelm (l'Alsace étant annexée une 1ère fois par l'Allemagne de 1870 à 1918). C'est en fait un livret de 8 pages avec 22 § rappelant au cycliste ses devoirs pour la circulation sur des routes, des chemins et des places publiques. Cette Polizeiverordnung - Ordonnance de Police se réfère au Décret du 22 Décembre 1789 et à la Loi du 28 Pluviôse An VIII (17 février 1800) !!!

En une ligne, 2 dates et exactement 10 mots nous avons l'abolition de la royauté. Ce qui est encore plus drôle est que ce Dokument impérial officiel du Kaiser Wilhelm n'a pas converti la date républicaine; en 1897 le Kaiser ne pensait pas encore à son exil dans le Château de Huis Doorn... qui était... la propriété de mes ancêtres sous la République batave, ce qui avait encore valu une intervention au Reichstag impérial allemand vers 1890 pour en demander la restitution à ma famille .

                                                                       Vous pouvez cliquer sur cette image >>>

Ci-dessous le Permis de Conduire les Automobiles de mon grand-père daté du 19 août 1935.

Partage

Commentaires

1. Le 22. janvier 2021, 12h02 par Thåmas

Ich bin gerade dabei, eine Schachtel voller Familien-Papiere bis 1763 durchzuwirbeln.
Ich verstehe nun durch meine Ahnenforschung, warum ich avisierter Reiseradler bin.
Meine Veranlagung ist fester Bestandteil meiner DNA-Kette.

Ich habe mehrere Dokumente ausfindig gemacht, die einen Zusammenhang mit dem Vélocipède aufweisen.
Natürlich sind im Elsaß die Dokumente immer auf Französisch, Deutsch oder zweisprachig,
und sie beziehen sich jedesmal auf einen Kaiser, einen Empereur des Français, oder irgend einen König,
je nach dem gerade die Mode oder das gewählte, aufgezwungene oder befreite Lifestyle es uns zu verordnen vermochte.

Hiermit zeige ich Ihnen eine auf Deutsch verfasste Fahrrad-Karte vom 15. April 1897,
da von 1870 bis 1918 der zudieser Zeit am aktuellsten Kaiser Elsaß-Lothringen als "Reichsland" umbenannte.
Das lustige dabei, ist daß diese auf Deutsch verfasste Polizeiverordnung, sich in der Einleitung auf ein französisches Dekrets vom 22. Dezember 1789
und ein Gesetz vom 28. Pluviôse des Jahres VIII bezieht, also des republikanischen Jahres An VIII = umgerechnet des 12. Februar 1800.
In einer Zeile und knapp 10 Wörtern liest man die Abschaffung des Königreichs.
Ja, Napoléan hatte den Kalender mit poétischen Namen und einer lustigen dezimalen Zeiteinteilung verändert.
Noch lustiger, ist daß dieses offizielle kaiserliche Dokument, das napoléonische Datum nicht wieder umgeschrieben hatte,
in einer Zeit wo der Kaiser noch nicht ans Exil im Schloß Huis Doorn neben Utrecht dachte... das nicht weniger als ein Besitz meiner Vorfahren war.

Diese Fahrrad-Karte ist ein solides kleines Heft mit 8 Seiten und 22 Paragraphen.
Das Fahrrad-Fahren wollte zuerst sehr früh vor dem ersten Tritt gelernt werden.
Mein Vorfahre brauchte dafür 25 Jahre, um das Examen zu bestehen.

Es gibt andere Dokumente mit Fahrrad-Referenzen auf dem Travelblog meiner Webseite, aber die sind spezifisch für mein Mutterland.

2. Le 23. janvier 2021, 11h25 par Thåmas

Ja, mit vielen Brands hatte ich leider schlechte Erfahrungen machen müssen,
owohl ich nur cool und konstant auf dem rechten Weg auf Asphalt fernfahre.

Durch das gute Forum hatte ich auch als ehemaliger Boschler diese belgische Firma velolab.be entdeckt,
und vor allem überhaupt den bescheiden-ehrlichen Ton,
die sachkundige, hilfsbereite und respektvolle Beratung von ihrem Leiter Alex hochschätzen dürfen,
wie zur Zeit mit @PeterMayer in seiner einzigartigen Shimano Sparte.

Wie man auf dem Portal vom velolab.be lesen kann,
werden defekte Motoren vollständig und nur mit Premium-Teilen überholt und veredelt.

Eine belgische Firma? Wir befinden uns doch in Europa,
das ist doch ein offener Markt mit freiem Waren- und Dienstleistungsverkehr.
Das fachmännische Können, die Ingenieurkunst und die industriellen Anwendbarkeiten der Erfindungen
entstehen da, wo die Kompetenzen blühen. Mal hier, mal dort.
Anscheinend sind Alex und @PeterMayer die einzigen in der Welt mit Ihrem Können und Ihrer Offerte !
Alex ist auch mehrsprachig.

Leider hat Alex von velolab.be mir nicht mal ein Waterzooï de la Mer ,
als Provision für meine nächste arktische Kampagne ;)versprochen.
Ich muß mich mit getrocknetem Renntierfleisch zufrieden fühlen. Aber das reicht.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet