Descente vers les ténèbres

tmp_5846-20140817_235759183893354.jpg

Je suis encore loin au dessus du Cercle Polaire, mais je viens de rencontrer la nuit à Tromsø pour la première fois depuis le 12 juillet. Je n'ose même pas me mettre dans la peau de tous ces gens, et des rennes, qui perdront le jour pendant 2 mois et demi. En ce moment déjà la journée décline de 20 minutes par jour. Chaque fois 20 minutes de moins pour regarder en dehors. Rien ne peut se garder.

On ne dispose pas de la liberté de ressortir librement de ce parcours initiatique du Trollflöjten de Mozart. C'est Zarathustra qui commande le monte-charge qui nous restitue à la terre et à la quotidienneté.

Ce n'est pas du tout un hasard ou une utopie si, en septentrion, la dernière ville avant le Kapp au Nord dans le comté du Finnmark, le Portail de l'Arctique, s'appelle Honningsvåg, la route du miel. Mais dans quel sens faut il aller pour trouver le miel? Mon vélo le sait. Pour lui, le Paradis, déjà un peu.
tmp_5846-2014-08-18_09.07.56-522792442.png
tmp_5846-20140818_000038-1835853178.jpg


tmp_5846-20140818_003606-35834671.jpg

Partage

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet